Actualités nutrition ayurvédique

Découvrez ci-dessous nos dernières actualités santé nutrition ayurvédique.

 

Le saviez-vous ?

DETOX  d’automne : retrouvez de la légèreté !

Bientôt les premiers frimas, pour préparer le corps pour l’hivers, il faut le nettoyer.

 

Mais comment évacuer vos reliquats et déchets stomacaux ? 

En premier lieu, il convient d’adopter un mode de vie hypotoxique, pour réduire la présence de déchets et de toxines, mieux drainer l’organisme, régulariser et fortifier agni - feu stomacal - dynamiser la digestion et optimiser la métabolisation des aliments…  

 

Bien sûr, chacun étant différent, l’Ayurveda préconise une détoxification d'automne ou de printemps suite à un bilan alimentaire personnel : votre organisme, et son fonctionnement physiologique et psycho-émotionnel, est différent des autres et demande une médecine individualisée. 

 

À partir du moment où vous êtes ce que vous mangez, vous pouvez très bien «être autrement» et vous sentir mieux en mangeant différemment.

Un bilan alimentaire adapté à votre mode de vie et à vos goûts vous permettra de gagner en légèreté et en dynamisme rapidement.

 

Quelques conseils pour adopter un mode de vie hypotoxique :

  • Doser les portions de nourriture selon les limites de l’appétit : on suggère que l’estomac soit rempli au tiers de nourriture, au tiers de liquide et que le dernier tiers soit laissé vide
  • Consommez plus de fibres dans l’alimentation pour favoriser l’élimination des toxines.
  • Mangez quotidiennement quelques aliments riches en antioxydants tels que les fruits et les légumes ainsi que les épices comme la coriandre, le curcuma, le poivre et la cannelle
  • Éliminez les sources potentielles de toxines comme les métaux lourds, les pesticides et les engrais chimiques présents dans les conserves et l’agriculture conventionnelle (en mangeant de la sauge par ex.)
  • Maintenez l’équilibre acido-basique dans l’organisme en réduisant les sources d’acidité physiques ou psychologiques.
  • Recevez des massages drainant et tonifiant, et des séances de sudation (svedana)
  • Supportez le foie en consommant des salades amères comme la roquette, la chicorée et le radicchio ainsi qu’en utilisant des suppléments naturels à base de plantes toniques du foie telles le chardon-marie, la bardane, le pissenlit, l’achillée, le neem, l’artichaut et autres
  • Dynamisez la digestion avec du fenouil, du gingembre…
  • Supportez les reins en consommant des légumes verts et autres aliments riches en minéraux ainsi qu’en utilisant des suppléments naturels à base de plantes toniques : l’ortie, le shilajit, l’aigremoine, le tribulus, le guduchi et autres

Plusieurs actions peuvent ensuite être entreprises pour approfondir la désintoxication à l’aide des plantes altératives et lymphatiques, des corps gras médicamentés, des thérapies émétiques, purgatives et des énémas.

Le Sésame réduit l'anxiété / la dépression

Les graines de sésame contiennent les minéraux magnésium et de calcium anti-stress. Sesame contient aussi les vitamines thiamine et le tryptophane calmant qui aident à produire de la sérotonine, ce qui réduit la douleur, aide l' humeur, et vous aide à dormir profondément.

En huile ou en grains , blond doré ou noir, il est à la base de la médecine ayurvédique...
et des massages ayurvédiques aussi.

 

En savoir plus

Les fantastiques pouvoirs de l’ail :

Vasodilatateur, Stomachique, Cholagogue, Cholérétique, Expectorant, Tonique, Antibiotique, Hypoglycémiant, Hypotenseur, l’ail - allium sativum - peut vous rendre une multitude de services !

 

L'ail commun, ou ail cultivé, est une plante potagère vivace qui se cultive sur des sols légers, profonds et riches en éléments nutritifs dont on utilise seulement le bulbe pour ses propriétés. Selon votre type de personnalité physiologique et vos caractéristiques digestives, l’ail doit être incorporé à votre régime pour l’entretien de vos tissus et de vos organes de manière personnalisée en association avec des aliments précis.

C’est lors d’un bilan alimentaire ayurvédique que l’on dosera cet alicament et d’autres afin d’optimiser votre forme. Je vous en détaille les vertues ci-dessous :

L’ail est :

  • Vasodilatateur coronarien (augmente le calibre des artères coronaires : artères irriguant le muscle cardiaque)
  • Stomachique : facilite la digestion
  • Cholagogue : facilite l'évacuation de la bile
  • Cholérétique : augmente la sécrétion de bile
  • Expectorant pulmonaire
  • Tonique
  • Antibiotique utilisé dans les infections intestinales chroniques et quelquefois dans la dysenterie amibienne, contre le bacille de Koch (à l'origine de la tuberculose). Dans certains pays, il est employé desséché en dose de 4 à 6 g dans cette indication
  • Antiseptique utilisé en traitement externe dans certaines plaies (anthrax : association de plusieurs furoncles)
  • Inhibiteur d’agrégation des plaquettes
  • Sudorifique : favorise la sudation
  • Combat les oxyures (ver blanc parasitant l'intestin ), administré le plus souvent en lavement ou en suppositoire
  • Hypercholestérolémie : diminue le taux de cholestérol dans le sang
  • Hypoglycémiant léger : diminue le taux de sucre dans le sang
  • Hypotenseur pour l’Hypertension artérielle
  • Diminue les Vertiges
  • Diminue l’atteinte de la rétine secondaire à l'artériosclérose (durcissement des petits vaisseaux)
  • Idem pour les artères du cerveau et des jambes (claudication intermittente)
  • Diminue la Parodontose (destruction des tissus alvéolaires dans lesquels sont implantées les dents)
  • Diminue l’intoxication à la nicotine

 

Toxicité et effets secondaires

  • Allongement du temps de saignement
  • L'essence d'ail entraîne chez quelques personnes des nausées
  • À doses élevées, l'ail et ses préparations sont susceptibles d'irriter la muqueuse de l'estomac

 

Réserver un RDV bilan alimentaire / santé

 

 

#ayurveda #nutrition #nutrition ayurvédique #bilan alimentaire

Le saviez-vous ?

REDUISEZ AMA : Comment évacuer vos reliquats et déchets stomacaux ?

En premier lieu, il convient de mettre en œuvres les stratégies suivantes pour adopter un mode de vie hypotoxique, réduire la présence d’ama, préserver la santé et prédisposer l’organisme à des traitements plus en profondeur.

Régulariser et fortifier agni, la digestion et la métabolisation de la nourriture
Doser les portions de nourriture selon les limites de l’appétit : on suggère que l’estomac soit rempli au tiers de nourriture, au tiers de liquide et que le dernier tiers soit laissé vide

Consommez plus de fibres dans l’alimentation pour favoriser l’élimination des toxines.
Mangez quotidiennement quelques aliments riches en antioxydants tels les fruits et les légumes ainsi que les épices comme la coriandre, le curcuma, le poivre et la cannelle
Éliminez les sources potentielles de toxines comme les métaux lourds, les pesticides et les engrais chimiques présents dans les conserves et l’agriculture conventionnelle (en mangeant de la sauge par ex.)
Maintenez l’équilibre acido-basique dans l’organisme en réduisant les sources d’acidité physiques ou pstchologiques.
Recevez des massages aux poudres d’herbes, udvarthana, et des séances de sudation (svedana)
Supportez le foie en consommant des salades amères comme la roquette, la chicorée et le radicchio ainsi qu’en utilisant des suppléments naturels à base de plantes toniques du foie telles le chardon-marie, la bardane, le pissenlit, l’achillée, le neem, l’artichaut et autres
Supportez les reins en consommant des légumes verts et autres aliments riches en minéraux ainsi qu’en utilisant des suppléments naturels à base de plantes toniques des reins telles l’ortie, le shilajit, l’aigremoine, le tribulus, le guduchi et autres

Plusieurs actions peuvent ensuite être entreprises pour approfondir la désintoxication à l’aide des plantes altératives et lymphatiques, des corps gras médicamentés, des thérapies émétiques, purgatives et des énémas.

Intolérance au lait et Ostéoporose à la Ménopause

L'homéostasie est un processus physiologique, permettant de maintenir certaines constantes du milieu intérieur de l'organisme (ensemble des liquides de l'organisme), nécessaires à son bon fonctionnement (entre les limites des valeurs normales).

 

En particulier pour vous l’homéostasie du rein qui excrète des produits du catabolisme c'est-à-dire de l'ensemble des réactions de dégradation des éléments composant l'organisme. D'autre part, le rein régule le métabolisme (les échanges, le fonctionnement, etc...) de l'eau et le pH (acidité ou alcalinité, calcium) du sang.

Le calcium est un élément chimique très abondant dans toute la nature présent dans le sang (calcémie normale : 2,1 à 2,6 mmol / litre ou 4,2 à 5,2 mEq / litre ou 85 à 105 mg/ litre), entre dans la constitution osseuse, et permet également, le fonctionnement normal des cellules nerveuses et musculaires.

La ménopause, on le sait, est susceptible d'entraîner une fragilisation des os par la carence en œstrogènes, correspondant à cette époque de la vie de la femme.

 

Pour subvenir aux besoins en calcium de l'organisme, il est donc en principe nécessaire d'absorber des produits laitiers et des fruits et plantes calcifiantes amères, qui contiennent du calcium en quantité non négligeable.

Mais si on digère mal le lait, inutile de s’abreuver de lait de vache pour s’approvisionner en calcium : on pourra manger, . outre les laitages, chou chinois graines de sésame de chia de lin tofu amande wakame kale moutarde bettes sardines en boîte haricots blancs soja fruits et eau minérale bicarbonatée calcique type Hépar, Contrex, San Pellegrino SanFaustino Arvis. Mais attention, d’autres substances comme le sulfate et le sel gêne l’absorption de calcium.

Ne mangez donc pas trop salé.

 

Mangez des aliments riches en vitamine D pour aider le calcium à se fixer sur les os et des protéines sans graisse saturée, indispensables au stockage du calcium, comme on en trouve par exemple dans les lentilles les haricots la volaille….

 

Les carences en calcium occasionnent

  • Crampes musculaires.
  • Fractures
  • Tétanie.
  • Fourmillements (paresthésies) dans les extrémités des doigts.
  • Céphalées (maux de tête).
  • Irritabilité.
  • Convulsions chez l'enfant.
  • Problèmes respiratoires avec essoufflement (dyspnée).
  • Crampes au niveau de l'abdomen.
  • Diarrhées.
  • Modification de l'électrocardiogramme avec, sur le tracé, allongement de l'espace QT.

 

Pistou de fanes de carottes

Pour une base de soupe ou une sauce de pêtes avec des fanes de carottes.

Les feuilles de carottes sont riches en potassium, ce qui peut leur donner un goût un peu amer car elles sont riches en chlorophylle et donc en magnésium. Le magnésium est intéressant pour rééquilibrer la pression sanguine
Comme pour toutes les parties aériennes rarement consommées, achetez bio pour éviter les pesticides !
Toutes les fanes sont bonnes à faire du pistou (pesto en italien). On connaît surtout le pistou à la génoise (pesto alla genovese) – du basilic, de l’ail, des pignons de pin et du parmesan hachés finement puis mélangés à de l’huile d’olive.
Mais il existe bien des variations du pistou. Par exemple, on peut remplacer le basilic et les pignons de pin par des fanes de carottes et des noix de Grenoble.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© massage-therapy - tous droits réservés Massage Therapy : 30 rue de l'amandier 31100 Toulouse - 06 88 07 88 05

Les soins et massages ne se substituent en aucun cas à votre traitement médical. Selon la loi du 30 avril 1946, et du décret 60 669 du 4 juillet 1960, de l'article 489l et de l'arrêté du 8 octobre 1996, il ne s'agit nullement de massages médicaux ou de kinésithérapie.